STOP A L’INTOX DE LA DIRECTION ET DES MEDIAS

STOP A L’INTOX DE LA DIRECTION ET DES MEDIAS :

La fin de la phase de départ volontaire n’est pas reportée ! Trouver une solution pour chaque salarié reste une priorité.

 Pour le SIA, majoritaire à Aulnay, un seul objectif : Zéro salarié à Pôle Emploi !

 

Face aux difficultés actuelles, la direction a communiqué de manière floue en laissant entendre que la fin de la période de volontariat dans le cadre du PSE (Plan de Sauvegarde de l’Emploi) conduisant à la fermeture de l’usine d’Aulnay sous Bois (93) serait reportée au printemps 2014. Cette information circule largement dans les rédactions et sur les sites du groupe PSA. ELLE EST POURTANT FAUSSE !

Après avoir tiré à de nombreuses reprises la sonnette d’alarme depuis quelques semaines, le SIA, Syndicat Indépendant de l’Automobile, a visiblement été entendu par la direction du groupe PSA. Mais seulement de manière partielle. « Il y a une très légère prise de conscience qui fait suite à la mobilisation des salariés. Mais le compte n’y est pas » constate non sans amertume Tanja Sussest, Secrétaire du CE (Comité d’Etablissement) et Déléguée du SIA (Syndicat Indépendant de l’Automobile), majoritaire à PSA Aulnay et membre de l’Intersyndicale. « Il ne faut pas se méprendre. La phase de volontariat se termine toujours le 31 décembre 2013. L’heure est donc toujours à l’inquiétude pour près de 800 salariés. La seule ouverture nouvelle est que les départs externes entre le 1er janvier et le 31 mars seront possibles. Mais dans ce cas, les salariés concernés bénéficieront des mesures de contraintes (ICL majorée + 7 mois) et non des mesures de la phase de volontariat (ICL majorée + 12 mois + prime de 10.000 €) ! Concrètement 800 salariés restent donc toujours sur le carreau. Rien n’a changé, ils ont toujours le couteau sous la gorge » précise-t-elle. Pour le SIA, il s’agit d’une « non-décision ».

Le gros point faible du dispositif du PSE, c’est la réindustrialisation. « On le répète depuis des mois » tempête Tanja Sussest. Hors de question donc pour les salariés d’Aulnay d’envisager ne serait-ce qu’un instant de rester plus longtemps plongés dans l’inquiétude d’un avenir professionnel incertain. La direction, mais aussi les collectivités locales et l’Etat doivent se retrousser les manches afin que la réindustrailisation et la revitalisation du bassin d’emplois passe à la vitesse supérieure. Et vite !

Le SIA refuse également le projet de la direction qui est de laisser les salariés à leur domicile un jour sur deux à compter du 1er janvier 2014. Une telle mesure aurait pour conséquence d’isoler les salariés. Il faut au contraire les accompagner afin de trouver une solution sur mesure adaptée à chacun. C’est pourquoi le SIA demande le maintien des transports (navettes) à compter du 1er janvier. Ce service est aujourd’hui menacé.

Quand à la date de terme de la phase de volontariat, la balle est dans la camp de la direction. « Vu l’imbroglio créé par leur communication floue qu’ils n’ont même pas cherché à rectifier, il serait plus que souhaitable que la direction annonce le report de la fin de la phase de volontariat » précise Tanja Sussest.

 Pôle Emploi, j’en veux pas !

Pôle Emploi, c’est pas pour moi !

 

 

 

Catégorie : Actualité