« Les ateliers de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois ferment définitivement ! » (Le Parisien)

L’heure des congés de Noël a sonné à l’usine PSA d’Aulnay. Ce soir, les salariés quitteront le site pour deux semaines de vacances. Certains ne reviendront pas, parce qu’ils ont obtenu une mutation ou ont été embauchés ailleurs. Mais d’autres franchiront à nouveau les tourniquets de l’entrée du site le 6 janvier. Combien seront-ils? Difficile d’être précis sur ce point puisque tout dépendra du nombre de départs qui auront encore lieu d’ici à la fin décembre. Selon un porte-parole de PSA, le nombre de personnes engagées dans un projet de reclassement « pas encore abouti » s’élève désormais à « moins de 500 ». Et il reste « moins de 200 salariés qui n’ont émis aucun souhait ».

Dans le camp syndical, on évoque 400 à 500 personnes qui vont entrer en « phase contrainte ». Celle-ci débutera bel et bien au 1er janvier. Les premières lettres de licenciement pourront être envoyées à partir du 1er avril. Une certitude en revanche : le personnel n’accédera plus, à partir de janvier, aux ateliers de montage, ferrage et peinture, qui doivent être déconstruits. Il sera cantonné aux bâtiments administratifs, où ils devront faire acte de présence un jour sur deux.

Source : Le Parisien

Catégorie : Médias